img-accueil.jpg

Une histoire qui
traverse les siècles

On retrouve la trace de la famille Algier dans le milieu de la joaillerie parisienne dès 1792.

Mais l’aventure de la maison commence un siècle plus tard. Le 28 février 1887, Emile Algier obtient de Boucheron, le fondateur de ce qui est toujours une grande maison de la bijouterie à Paris, une lettre de recommandation. Et pas des moindres. Il a été employé pendant 7 ans et demi à la pierrerie comme on disait alors, et Boucheron, depuis son bureau du Palais Royal, recommande son ancien employé auprès des marchands de pierres.

 

“je viens attester sa parfaite honorabilité et sa probité à toute épreuve”, écrit-il, en ajoutant : “Il a une connaissance réelle de la pierrerie et je ne saurais trop le recommander aux marchands de pierre. Il mérite leur entière confiance comme il a la mienne.” Peut-on rédiger une plus belle lettre de recommandation ? La dynastie Algier est née.

Nous découvrir

 

 

Découvez notre atelier

Le moment de la conception est un moment fort. L’image se forme dans l’esprit du créateur. Elle s’impose parfois brutalement, comme une évidence. D’autres fois, c’est petit à petit, comme une silhouette sort de la brume et se rapproche. Parfois, c’est un croquis, pour garder la trace de l’idée.

Et, pour se rendre compte, des pierres posées à la pince sur les traits. D’autres fois, si l’idée est plus précise, plus nette, ou pour vérifier directement un rendu, Philippe Algier travaille immédiatement en trois dimensions.


Découvrez

selection-rigoureusse.jpg

En ce moment

SATELLITE #4
SATELLITE #4
Avec son design chic et tout en finesse, ce bijou traduit l'envie d'avancer et de se dépasser.
1 150 €